Accueil / Société / Absurde: Après s’être masturbé dans une bouteille, il se fait couper le pénis.

Absurde: Après s’être masturbé dans une bouteille, il se fait couper le pénis.

55 Vues

La castration la plus absurde de tous les temps.

Est-ce une folie où une perte de raison? Visiblement ce monsieur est un amateur des sensations fortes et inconcevables. Vivant au Honduras, en Amérique centrale, il est frileux de coquineries au point d’en faire jusqu’à l’extrême. Cet homme a introduit son appareil génital dans une bouteille pour s’adonner à un plaisir solitaire. Puis, après, il a tenté de retiré son pénis de son sex-toy improvisé sans y parvenir.

Ne pouvant pas en parler aux personnes environnantes, il a attendu impatiemment avec ses parties génitales dans le bocal pensant que les choses s’arrangeraient. Il est resté coincé dans cette situation durant 4 jours. Comme son membre devenait noir et commençait à nécroser, l’homme, âgé de 50 ans, a dû finalement se résoudre à se rendre à l’hôpital.

Malheureusement, il avait perdu trop de temps à la maison. Car en quatre jours l’organe a perdu toutes ses fonctions. S’il s’y était pris un peu plus tôt, la médecine pourrait faire son possible, mais a ce stade sauf un miracle pouvait lui redonner son membre. Les médecins ont dû amputer son organe car ce dernier était complètement mort.

Docteur Dennis Chirinos, qui a opéré le patient, a déclaré que ce genre de cas était étrange mais pas unique. Le patient, célibataire, voulait « soulager une frustration sexuelle » a indiqué le chirurgien. Lorsque vous mettez votre pénis dans une bouteille, cela crée une constriction des vaisseaux sanguins et vous pouvez perdre votre organe en quelques heures », a expliqué le médecin.

Le quinquagénaire ne pourra plus jamais avoir de relations sexuelles, mais pourra à nouveau uriner presque normalement. Triste fin pour lui. En voulant se procurer du plaisir, il se retire un organe vitale à vie.

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

1 Commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *