Accueil / Actualité / Politique / Bénin : Patrice Talon en difficulté avec les étudiants

Bénin : Patrice Talon en difficulté avec les étudiants

145 Vues

Le Président du Bénin, M. Patrice Talon veut se mettre à dos les étudiants dans leur ensemble. Après un conseil de gouvernement tenu à ce sujet le 5 octobre dernier, le gouvernement béninois a adopté un décret portant interdiction des activités des associations et organisations estudiantines.

Patrice Talon défie les étudiants

Le Président Patrice Talon ne veut plus de syndicats ni d’associations d’étudiants dans les quatre universités nationales du pays (Université d’Abomey-Calavi, Université de Parakou, Université polytechnique d’Abomey et l’Université des Sciences agronomiques de Porto-Novo). La preuve avancée est celle de vouloir y mettre de l’ordre au regard de la montée vertigineuse de la violence et de l’insécurité notamment à l’Université d’Abomey-Calavi, l’Université mère du Bénin, selon le Président.

Faisant fi de la liberté d’expression défendue par les organisations des droits de l’Homme, et mettant sous l’éteignoir la liberté constitutionnelle de se réunir librement en syndicats ou associations, M. Talon semble avoir mis la colère avant la sagesse. C’est ce que dénonce Amnesty International pour qui le gouvernement béninois «s’inscrit dans le cadre d’une tentative inadmissible d’étouffer la contestation légitime au sein des associations étudiantes», a déclaré l’organisation en question.

Cette sortie d’Amnesty International a poussé le gouvernement à préciser sa pensée. Désormais, il n’est plus question d’interdiction les activités des syndicats et associations estudiantins, mais de simple suspension pour en venir à bout de la violence en milieu universitaire. Toutefois, pour l’Opposition béninoise, cette décision du gouvernement cache une mesquinerie du pouvoir qui ne va pas tarder à être dévoilée.

afrique-sur7.fr

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *