Accueil / Société / Confidence: la femme avec qui je vivait utilisais ses string (slip) pour essuyer mon assiette que j’utilisais pour manger chaque jour

Confidence: la femme avec qui je vivait utilisais ses string (slip) pour essuyer mon assiette que j’utilisais pour manger chaque jour

4935 Vues

Hommes comme femmes, nous devons tous rester vigilants. Dans nos foyers, on ne sais jamais, du moins en totalité, la nature profonde de la personne avec laquelle on a décidé de partager sa vie. Romain, un jeune compatriote, trentenaire, a découvert le pot au rose bien tard, après avoir consommé de la saleté, 4 mois durant.

« Je venais d’être affecté à Makokou, dans la province de l’ogooué Ivindo. Je débutais une carrière d’enseignant, dans un milieu qui m’était totalement inconnu. Comme tout enseignant qui se respecte, avec ce que je percevais comme salaire, je ne pouvais pas correctement me nourrir et me prendre en charge. Tout de suite, les collègues m’ont conseillé de me faire une dame ici, dans la localité et que pour mon cas, une dame mûre siérait. »

Un conseil que Romain suivra à la lettre. Après avoir loué une chambre de 15.000 francs par mois et acheté quelques équipements, notre compatriote se lancera immédiatement à la recherche d’une dame dont la tranche d’âge irait de 45 à 55 ans, qu’il pourrait embobiner.

« Je n’avais pas mis long à me faire une. Nous avons commencé notre relation, avec beaucoup d’engouement. Et pui très vite, ma compagne me demanda de partager sa maison. Ce que j’acceptai.Elle disait vouloir me supporter, le temps que la procédure au ministère qui devait m’attribuer un salaire conséquent se ferait. »

Entre les deux tourterreaux, les choses sont au beau fixe. Romain, plus jeune que sa petite amie de 12 ans, va comme disent les jeunes gens, « lui prendre la tête ». Folle amoureuse de son enseignant, elle s’imaginait sans doute en train de gérer le salaire, de son ami lorsque celui-ci se rétablirait et Romain lui, était loin d’imaginer que sa compagne était capable de tout pour le garder.

« Un jour, j’avais un peu mal à la tête et je souhaitais rentrer à la maison. Je demandai la permission au près de la direction et fonçai chez moi. » Pressé de regagner leur lieu d’habitation, Romain est loin de savoir la découverte qu’il fera.

« Quand je suis arrivé, je me suis dirigé à la cuisine. J’avais besoin d’un verre d’eau pour prendre un comprimé « Mixagrip » que j’avais acheté chez le boutiquier. »

Or, à peine arrivé à la cuisine, le jeune homme découvre sa « femme », son assiette habituelle à la main, en train de l’essuyer avec un de ses slips. « Tout de suite, j’ai été stupéfait, mon cerveau tournait au ralenti. Je ne savais vraiment pas quoi faire. »

Craingnant pour la réaction de son « petit ami », la dame va juste laisser s’échapper le couvert des mains et filer à toute pompe.

« je n’avais rien fait. Je me suis juste baissé pour ramasser l’assiette. Je pris aussi le slip. Il était bien noir et sal en plus. Ensuite, je suis allé à la chambre, j’ai ramassé mes effets et je me suis éclipsé. Je ne voulais pas faire de scandale. » raconte Romain et deçu de ce que les enfants de sa compagne s’étaient déjà habitués à lui. Même s’il songeait les quitter un jour, il ne souhaitait pas que se fut de cette façon.

Après ces aventures, Romain ira habiter provisoirement chez un de ses collègues. Après la paie du mois, il opta à nouveau pour la location.

Joseph Mundruma
Source : gabonlibre.com

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *