Accueil / Science / Côte d’ivoire: ils tentaient de soutirer de l’argent à leur victime…les raisons

Côte d’ivoire: ils tentaient de soutirer de l’argent à leur victime…les raisons

46 Vues

Les agents de la Plate-Forme de Lutte contre la Cybercriminalité (PLCC) viennent de mettre la main sur un groupe de trois cybercriminels Fulgence N’Guessan, Ahmed Coulibaly et Jean Claude Adjé qui étaient spécialisés dans l’art de faire chanter leur victime.

A en croire nos confrères de Koaci, les trois hommes ont été cueillis alors qu’ils tentaient de faire chanter leur victime dont ils détenaient une vidéo intime via une carte mémoire. En effet, Fulgence N’Guessan, Ahmed Coulibaly et Jean Claude Adjé avaient en leur possession une vidéo intime. C’est au cours de leur investigation que les agents de la PLCC ont réussi leur coup de filet en mettant la main sur les redoutables hommes réputés pour leur acte d’une extrême immoralité.

D’après notre source l’un des trois cyberdélinquants aurait trouvé la carte mémoire d’un homme devant son domicile. Cette carte contenait des images et des vidéos intimes de l’homme en question, en compagnie de sa femme. C’est alors que Jean Claude Adjé qui a découvert la vidéo a décidé de la soumettre à ses deux autres complices qui en ont pris connaissance. Ils ont décidé en commun accord de s’en servir comme un moyen pour se faire de l’argent.

Les cyberdélinquants vont donc élaborer un plan qui consiste à faire chanter la victime et sa femme en leur faisant découvrir leur propre vidéo intime. Après avoir fait découvrir la vidéo au concerné  les cyberdélinquants décident de  le faire chanter  en lui demandant de leur verser une forte somme d’argent. Au cas où cela n’était pas fait, ils la diffuseraient dans les réseaux sociaux.

Les victimes excédées par les menaces de chantage ont décidé de porter plainte auprès de la police spécialisée dans la lutte contre la cybercriminalité. Les agents de la Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) ont réussi à remonter les traces jusqu’à la découverte, à l’identification et à l’arrestation des cyberdélinquants.

Fulgence N’Guessan, Ahmed Coulibaly et Jean Claude Adjé ont été mis à la disposition des autorités compétentes pour diffusion illégale de données à caractère personnel, de chantage à la vidéo et tentative d’escroquerie en bande organisée.

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *