Accueil / Science / Culture générale: Le rôle des poils

Culture générale: Le rôle des poils

40 Vues

Culture générale: Le rôle des poils

Ils recouvrent notre corps, sont plus ou moins pigmentés et plus ou moins acceptés dans nos sociétés selon leur localisation. Certains passent même leur temps à tenter de les éliminer. Pourtant, les poils ne font pas partis de notre organisme par hasard. A quoi servent-ils ? On fait le point sur les différents rôles des poils.

A quoi servent les poils ?

Si les poils les plus visibles apparaissent généralement à la puberté, notre corps est recouvert de petits poils plus ou moins pigmentés. Seules les paumes des mains, la plante des pieds et les ongles sont des zones dénuées de poils.

De quoi se composent les poils ?

Egalement appelé tige pilaire, le poil se forme dans un bulbe pileux située en moyenne à 4mm sous la peau. Ce bulbe comprend deux types de cellules : les kératinocytes, chargées de synthétiser la kératine pour apporter une structure solide, imperméable et protectrice, et les mélanocytes, définissant la pigmentation de la peau et des poils de l’individu.

Le bulbe pileux est nourri par des vaisseaux sanguins apportant les nutriments et animé par un muscle dit arrecteur qui redresse le poil et donne la « chair de poule ».

Lorsqu’il est contracté, lors d’un stress notamment, ce muscle va induire une stimulation des glandes sébacées entourant la base du poil et libérer du sébum sur la peau.

En revanche, le poil n’est pas lié à la sueur, puisque les glandes sudoripares qui la produisent sont localisées dans l’épiderme et dans le derme.

Les poils les plus durs et les plus pigmentés se développent sous l’influence des hormones dites masculinisantes comme la testostérone, présente en grandes quantité chez l’homme et en plus faible concentration chez la femme. L’hirsutisme chez la femme est une pathologie due à une trop forte dose d’hormones masculines qui entraîne une pilosité excessive sur des zones traditionnellement poilues chez l’homme.

Mais à quoi servent-ils ?

Les poils ont avant tout un rôle de protection face à la chaleur, au froid ou encore aux ultraviolets (comme les cheveux le font pour le crâne). Les sourcils et les cils servent de barrière aux poussières qui pourraient s’incruster dans l’œil. Les poils des narines et des oreilles arrêtent également les poussières et préviennent l’organisme en cas de pénétration d’un insecte par exemple. Les poils des oreilles font également office de filtre auditif, alors que les poils du nez filtrent en partie les odeurs.

Au niveau des aisselles et des organes génitaux, les poils ont à la fois un rôle protecteur et une fonction de capteurs d’odeurs, pour retenir les odeurs sexuelles potentiellement chargées en phéromones. A noter cependant que l’existence de phéromones humaines demeure un sujet très controversé dans la communauté scientifique.

Les poils servent enfin à maintenir une hydratation suffisante de la peau grâce à la sécrétion de sébum des glandes sébacées et ont un rôle essentiel dans le toucher. Nous sommes ainsi capables de percevoir un contact physique par le seul biais des poils, avant même que l’épiderme ne soit stimulé.

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *