Accueil / People / Les dix femmes qui dominent le monde

Les dix femmes qui dominent le monde

41 Vues

Ce sont les femmes les plus puissantes et les plus influentes dans leurs différents domaines.

Il n’est plus étonnant de nos jours de voir des femmes occuper les plus hauts postes dans notre société. La gente féminine a de plus en plus des responsabilités importante dans tous les pays. Voici le classement des femmes les plus influentes du monde.

ANGELA MERKEL, CHANCELIÈRE D’ALLEMAGNE

C’est la femme la plus puissante du monde, d’après le dernier classement du magazine américain Forbes. La chancelière Angela Merkel, 61 ans, a été réélue en décembre dernier pour quatre années supplémentaires, après dix années passées à diriger le pays. L’Allemagne semble échapper à la crise financière européenne, entre autres en favorisant la flexibilité des entreprises. En outre, Angela Merkel a su imposer sa position dans la gestion de la crise grecque, refusant une forte réduction de la dette. Certains critiquent pourtant un ‘diktat’…

HILLARY CLINTON, FEMME POLITIQUE AMÉRICAINE

La femme de l’ex-président des Etats-Unis Bill Clinton pourrait bien tenter de lui succéder à la Maison Blanche. Hilary Clinton arrive en deuxième place de ce classement, elle est favorite pour les primaires démocrates de début 2016, et certains sondages la placent devant ses concurrents républicains pour la présidentielle. Son livre publié en 2014 ‘Le temps des décisions’, qui revient sur son expérience de Secrétaire d’Etat, lui aurait rapporté plus d’un million de dollars. Une popularité qui résiste à des révélations sur son utilisation de sa boîte mail personnelle quand elle était au gouvernement, qui l’aurait exposée à des pirates informatiques.

MELINDA GATES, CO-DIRIGEANTE DE LA FONDATION GATES

La co-dirigeante de la fondation Gates (et femme de Bill) arrive en troisième place de ce classement des femmes les plus puissantes au monde. En 2014, elle a récolté via son association philanthropique près de quatre milliards de dollars, et pas moins de 33 milliards de dollars depuis la création de celle-ci, en 2000. La fondation Bill et Melinda Gates s’illustre par des dons à des organisations non gouvernementales (ONG) spécialisées dans la santé, pour favoriser la vaccination dans des pays défavorisés, par exemple. Le couple soutient l’idée que cette aide au développement a des effets bénéfiques sur l’économie dans son ensemble.

JANET YELLEN, DIRECTRICE DE LA FED

Elle est devenue fin 2014 la première femme à prendre la tête de la Réserve fédérale (la FED, ou banque centrale américaine). Janet Yellen, 68 ans, a connu depuis son arrivée une période de récession, et une grande instabilité des marchés financiers. La FED devrait désormais relever les taux monétaires américains, attendant que les indicateurs se rapprochent de ses objectifs d’inflation et d’emploi. Depuis le début de son mandat, Janet Yellen a cherché à accroître l’influence de la FED sur le Congrès américain, et sur les grandes banques.

MARY BARRA, PDG DE GENERAL MOTORS

C’est la première femme à diriger un grand groupe automobile. Mary Barra, directrice de General Motors depuis début 2014, a connu une première année difficile, à la suite de graves problèmes techniques repérés sur une gamme de voitures, et de la pression des actionnaires. Cette ingénieure de formation, âgée de 53 ans, a fait carrière dans le groupe automobile, après y avoir débuté en tant que stagiaire, dès l’âge de 18 ans. L’une de ses stratégies à l’avenir consistera à travailler l’image de Cadillac, pour en faire une marque de luxe qui se vend dans le monde.

CHRISTINE LAGARDE, DIRECTRICE DU FMI

L’ex-ministre des Finances Christine Lagarde est la seule Française du classement. La directrice du Fonds monétaire international (FMI) a pris ses fonctions en 2011, alors que l’économie mondiale vient de traverser une grande crise financière. Elle projette pour cette année une croissance globale comprise entre 3 et 5%, et pourrait bien être candidate à un nouveau mandat, en juillet 2016. En attendant, elle s’est exprimée mi-juillet, sur la crise en Grèce, en estimant qu’il fallait ‘restructurer la dette grecque pour en alléger le fardeau.’

DILMA ROUSSEFF, PRÉSIDENTE DU BRÉSIL

La présidente du Brésil arrive à la septième place de ce classement des femmes puissantes, publié par Forbes. Elue en 2010, avec l’objectif de réduire la pauvreté et de remettre en selle cette puissance émergente, puis réélue en 2014, Dilma Rousseff connaît aujourd’hui quelques écueils. Le produit intérieur brut (PIB) est en baisse, pour la deuxième année consécutive. Elle subit en outre le scandale Petrobras, du nom de cette compagnie pétrolière nationale. Certains témoignages l’accusent d’avoir bénéficié de pots de vin lors de sa campagne électorale de 2014.

SHERYL SANDBERG, NUMÉRO DEUX DE FACEBOOK

La numéro deux de Facebook, âgée de 45 ans, veut montrer qu’il est possible pour les femmes d’allier vie de famille et professionnelle. Elle est l’auteure du best-seller ‘En avant toutes’, qui explique comment réussir sur ces deux plans. Cette cadre venant de Google a rejoint Facebook en 2008, et a aidé le réseau social à augmenter sa croissance mondiale, et à booster ses revenus publicitaires. Elle a débuté comme économiste, puis chef de cabinet de la Secrétaire d’Etat Larry Summers. Son mari, Dave Goldberg, patron d’une entreprise de sondage, est mort accidentellement à 47 ans, en mai dernier.

SUSAN WOJCICKI, PDG DE YOUTUBE

Elle dirige le plus grand site de partage de vidéos. Susan Wojcicki, 47 ans, est arrivée à la tête de YouTube en février 2014, et travaillait jusque là pour la branche publicité et commerce de Google. Elle soutient le rachat de la plateforme de vidéos par Google, fin 2006, pour une somme de plus d’1,65 milliard de dollars. Le site de vidéos, qui réunirait jusqu’à un milliard de visiteurs uniques chaque mois, aurait atteint une valeur de vingt milliards de dollars, et des revenus de quatre milliards de dollars en 2014, en hausse de plus de 30% par rapport à l’année précédente.

MICHELLE OBAMA, FIRST LADY

La femme du président américain atteint la dixième place du classement des femmes les plus puissantes. Elle s’investit surtout pour promouvoir l’égalité des sexes, comme lors de son récent voyage en Asie du Sud-est, où elle a défendu une meilleure éducation pour les jeunes filles. Lors d’un autre voyage, en Arabie saoudite, début 2015, elle a choqué la famille royale en apparaissant sans porter de voile en public. Un film prévu pour 2016 devrait revenir sur l’idylle qu’elle vit avec Barack Obama, depuis qu’ils se sont connus en 1989, quand il était stagiaire et elle, sa supérieure hiérarchique.

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *