Accueil / Société / Les habitudes de Sodomes et Gomorrhe reprises par la modernité

Les habitudes de Sodomes et Gomorrhe reprises par la modernité

40 Vues

Les habitudes de Sodomes et Gomorrhe reprises par la modernité

Dans le texte sacré de la Genèse, les deux villes (Sodome et Gommorrhe), régulièrement associées, sont symboles de lieu de maltraitance des étrangers mais aussi de débauche de la part de ses habitants.

De nombreuses pratiques, considérées comme des péchés d’immoralité, y sont régulièrement commis. « Les habitants de cette ville offensaient gravement le Seigneur par leur mauvaise conduite. », raconte la Genèse (13 : 12-13). Des habitants de Sodome s’adonnent ainsi à l’homosexualité, considérée alors comme une déviance sexuelle. «Vous ne devez pas coucher avec un homme comme on couche avec une femme ; c’est une pratique monstrueuse.» (Lév. 18 : 22), est-il ainsi expliqué. A Gomorrhe, certains habitants commettent des viols.

«Les accusations contre les populations de Sodome et Gomorrhe sont graves»

Furieux, Dieu décida alors de détruire les deux villes. «Les accusations contre les populations de Sodome et Gomorrhe sont graves, leurs péchés sont énormes.» (Gen. 18 : 20), justifiait-il. «Le soleil se levait sur la terre quand Lot entra dans le Tsoar. Alors l’Éternel fit tomber sur Sodome et sur Gomorrhe une pluie de soufre et de feu ; ce fut l’Éternel lui-même qui envoya du ciel ce fléau. Il détruisit ces villes et toute la plaine, et tous les habitants de ces villes.», raconte le récit biblique.

Dans le monde moderne, les penchants qui ont conduit la perte de ces deux villes sont reprises. L’homosexualité, la pédophilie, la prostitution, etc.

Une chose la plus accrue dans cette modernité est la tenue vestimentaire surtout des femmes. Des femmes dénudées qui ne se gênent pas de mettre à découvert toutes leurs parties intimes.

Notre culture africaine s’érode avec le sens de la mode accrue; la mode pour la jeune génération est plus susceptible d’être l’exposition des parties intimes (cuisses, seins,..). Nos filles vont plutôt défilé dans les rues. La culture africaine tourne  à la dérision.

La colère de Dieu n’est pas loin de s’abattre sur les hommes comme à Sodome et gomorrhe.

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *