Accueil / Sport / Légende Africaine: Ahmed Faras

Légende Africaine: Ahmed Faras

94 Vues

Légende Africaine: Ahmed Faras

Né le 7 décembre 1946 à Mohammédia (MAR)

Marocain, attaquant, 1m72

Surnom: Sidi Ahmed

77 sélections , 42 buts

1965/82 Chabab Mohammédia (MAR)

La légende

C’est l’avant-centre le plus doué de l’histoire du football marocain. Grâce à son pied gauche magique, il s’imposa également en sélection nationale marocaine où il devint capitaine de 1971 à 1979. Faras était de la race des buteurs doté d’une bonne frappe de balle et d’un jeu de tête efficace. C’était aussi un relayeur, un pourvoyeur d’occasions au profit de ses coéquipiers. Il ne courait pas forcément très vite, mais la promptitude de ses gestes était déroutante pour ses adversaires. À l’instinct du buteur, il ajoutait le flair et la subtilité. On le connaît aussi pour son esprit ouvert et sa persévérance.

Ahmed Faras s’est mis en évidence dès son jeune âge grâce à ses qualités physiques techniques et tactiques. Il a gravi les échelons doucement jusqu’en équipe première où il retrouva des coéquipiers qui vont l’accompagner durant toute sa carrière, à l’image de Driss Haddadi ou Hassan Acila. Dès 1965-1966, Ahmed Faras sera sélectionné en équipe nationale espoirs sous la houlette de l’entraîneur de feu Larbi Zaouli lors de la rencontre qui les opposa aux espoirs algériens à Oran. Malgré le nul (2-2) au cours de cette confrontation, Ahmed Faras s’est déjà fait remarquer et sera appelé en équipe A une semaine plus tard contre la Suisse. Les Marocains, quoique battus (6 à 4) à Bâle, laissèrent bonne impression notamment suite à la prestation de Hassan Akesbi et de Ahmed Faras. Son parcours était dès lors tout tracé. Une star était née. Il s’affirma au poste d’avant-centre pendant plus de deux décennies tant avec son club du Chabab qu’avec l’équipe nationale. Il participe aux phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations en 1972 au Cameroun, en 1976 en Éthiopie et en 1978 au Nigeria. Il remporte celle de 1976 suite à son nul (1-1) en Éthiopie. Ahmed Faras forgea son nom de joueur et de buteur à divers rendez-vous, il participe à la phase finale des Jeux olympiques de 1968 après un brillant parcours en qualification avec une victoire au détriment du Ghana (2 à 1).

L’avant centre marocain brilla également aux JO de Munich en 1972 ainsi qu’aux Jeux méditerranéens de 1967 en Tunisie et 1972 à Izmir en Turquie. Il participe également sans succès à la Coupe du Monde au Mexique en 1970. Sur le plan nationale, le fer de lance du Chabab Mohammedia a connu la gloire, de 1965 à 1982, même si le palmarès est moins éloquent que d’autres clubs plus huppés. Ses nombreux succès avec le SCCM (Coupe du Trône, Coupe Maghrébine et Champion du Maroc en 1981) ont donné à Ahmed Faras une autre dimension.

Meilleur buteur de l’équipe nationale (avec 42 buts), il remporte aussi le titre tant convoité à l’époque de meilleur buteur du championnat en 1969 et en 1972. Une autre consécration va lui donner une autre dimension, c’est le Ballon d’Or africain remporté brillamment en 1975. Il abandonne la scène internationale le 9 décembre 1979 à l’issue d’une sévère défaite face à l’Algérie (1 à 5) à Casablanca. Même si il décide de tourner la page avec la sélection, il reste fidèle à son club de toujours jusqu’à sa retraite en 1982. Il devient entraîneur, mais rend son tablier au bout de deux saisons.

Désormais, il se consacre exclusivement à la formation des jeunes pour favoriser l’éclosion de nouvelles étoiles notamment en football marocain.

PALMARES

-Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations 1976 (Maroc)

-Champion du Maroc 1980 (Chabab Mohammédia)

-Vainqueur de la Coupe du Maroc 1972 et 1975 (Chabab Mohammédia)

-Finaliste de la Coupe du Maroc 1979 (Chabab Mohammédia)

DISTINCTIONS PERSONNELLES

Ballon d’or Africain 1975
Élu meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des Nations 1976
Meilleur buteur du championnat du Maroc 1969 (16 buts) et 1973 (16 buts)

Auteur: Blaise Benjino Y2bees

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *