Accueil / Actualité / Une mine d’or dans nos tiroirs

Une mine d’or dans nos tiroirs

32 Vues

Marie-Christine Blandin (sénatrice écologiste) et Jean-François Longeot (sénateur de l’UDI-UC) ont publié, jeudi dernier, un rapport d’informations intitulé « l’inventaire et le devenir des matériaux et composants des téléphones mobiles », avant de le présenter, dès le lendemain (29 septembre) devant la presse. D’après les estimations chiffrées du document, seuls 15 % des téléphones portables commercialisés en France finissent en recyclage ou réparation, au terme de leur usage. Un pourcentage dérisoire et surtout un « gâchis », étant donné la mine d’or (littéralement) incluse dans ces appareils.

Selon les deux sénateurs, plus de 24 millions d’unités (dont 84% sont des smartphones) sont mis en vente annuellement, depuis 4 ans. Plus de 100 millions d’exemplaires, de ce volume total, devenus aujourd’hui obsolètes et non-utilisés, gisent à présent dans les tiroirs oubliés des français. Le rapport recommande donc, en conclusion, de collecter l’ensemble de ces unités, dans le but principal de récupérer le métal jaune qui y est contenu. La sénatrice Marie-Christine Blandin (qui est également rapporteuse de la mission d’information) rappelle d’ailleurs qu’il y a « 200 grammes d’or dans une tonne de cartes électroniques, quand on en trouve moins de 5 grammes dans une tonne de minerai», incitant ainsi « les Français, les fabricants et les opérateurs à valoriser leurs anciens mobiles ».

Sur les très limités 15% collectés chaque année, une part est recyclée par les Ateliers du Bocage dans les Deux-Sèvres, et le reste est confié à la société belge Umicore. Ces deux entreprises se chargent d’extraire les métaux précieux contenus dans ces appareils. Il faut savoir que les batteries de ces téléphones contiennent du cobalt et du lithium, que les écrans contiennent de l’indium, et que même l’antenne contient du cuivre.
Mais c’est surtout la carte mère d’un smartphone qui est visée par les opérations de recyclage, puisqu’elle contient toutes sortes de métaux précieux ; argent, cuivre, étain, platine, palladium, tantale, tungstène, mais, essentiellement, de l’or. Pour référence, une tonne de cartes mères contiendrait (outre les 200 grammes d’or par appareil), d’après le rapport, un total de 5 kilos d’argent et 250 kilos de cuivre, entre autres richesses.

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

1 Commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *