Accueil / Sport / Top 10 des meilleurs salaires actuels en Chine

Top 10 des meilleurs salaires actuels en Chine

46 Vues

Top 10 des meilleurs salaires actuels en Chine

Cet hiver, le mercato s’enflamme à coup de yuen chinois. Retour sur les plus grosses opérations financières.

Des salaires mirobolants, jamais vus auparavant, mais également des montant de transferts dignes des plus grands clubs d’Europe. Voici les 10 joueurs les mieux payés de la Chinese Super League, parfois recrutés à prix d’or.

Carlos Tevez (Shanghai Shenua – 38 M/an) : En 2015, l’Apache avait été formel : il rentrait au pays pour conclure sa carrière avec son club de cœur, Boca Juniors. Deux ans plus tard, il a finalement cédé aux sirènes chinoises. Mais comment le blâmer ? Son aventure au Shanghai Shenhua va lui rapporter 38 millions d’euros par an, soit 3,2 millions par mois, 735 000 par semaine, 105 000 par jour, 4400 par heure, 73 par minutes, et 1,20 par seconde. Le temps de lire ce paragraphe, l’Apache peut déjà s’offrir un bon resto.

Ezequiel Lavezzi (Hebei China Fortune – 26 M/an) : Le Pocho le savait, son expérience avec le Paris Saint-Germain était arrivée à son terme. Courtisé par l’Inter au moment de son transfert en juillet 2016, il a préféré dire non à un retour en Serie A, et oui à 14 millions par an (26 selon les récentes révélations de Football Leaks). Il s’envole pour Qinhuangdao, où il est présenté comme «le nouveau Maradona». La Chine et les contrefaçons, une grande histoire d’amour.

Oscar (Shanghai SIPG – 25 M/an) : Egalement transféré cet hiver, Oscar a contenté à tous les niveaux. Chelsea, son ancien club, en a tiré un joli pactole de 70 millions d’euros, et lui en touchera 25 par an. Seulement, sa décision a donné à réfléchir. Oscar a soufflé ses 25 bougies en septembre dernier et semblait être promis à un bel avenir. Il est probable qu’il retourne en Europe dans quelques années, mais d’ici là, il risque de perdre sa place en Seleçao, avec qui il compte presque 50 sélections.

Hulk (Shanghai SIPG – 20 M/an) : L’arrivée de son compatriote Oscar lui fera sans doute plaisir. Depuis son départ de Porto pour le Zénith en 2012, Hulk est considéré comme un talent gâché par le championnat russe. Maintenant qu’il est en Chine depuis l’été dernier, qu’ajouter de plus ? L’homonyme du super-héros vert fait également partie des joueurs ayant rapporté gros à leur club. Le Shanghai SIPG a déboursé par moins de 55 millions pour s’attacher ses services, et lui en offre 20 par saison.

Gervinho (Hebei China Fortune – 18M/an) : Autre ancien pensionnaire de Ligue 1, autre salaire mirobolant. Après trois saison à l’AS Rome, l’Ivoirien est vendu pour 15 millions, et vole le titre de joueur africain le mieux payé à Asamoah, en gagnant 18 millions par an. Récemment, il a révélé l’incroyable montant de ses primes de match : 150 000 euros pour chaque but, et 58 000 pour chaque match disputé. Gargantuesque.

Axel Witsel (Tianjin Quanjian – 18M/an) : C’est le petit dernier. En fin de contrat avec le Zénit, il semblait promis à la Juventus. Mais c’était avant de recevoir une proposition de 18 millions par an. Le Belge ne semble pas avoir hésité autant qu’il veut le faire croire : «Ca a été un choix très difficile. D’un côté il y avait un top club comme la Juve, mais de l’autre une offre impossible à refuser. Les dirigeants Bianconeri se sont toujours comportés en seigneurs avec moi, et je ne peux que les en remercier. Je supporterai la Juventus et j’espère qu’elle remportera la Ligue des champions. Qui sait, peut-être qu’un jour nos routes se croiseront à nouveau.» En attendant, les Russes ont encaissé 20 millions pour un joueur bientôt libre, chapka.

Graziano Pellé (Shandong Luneng – 15 M/an) : Encore inconnu du grand public, alors qu’il cartonnait avec le Feyenoord Rotterdam, en marquant plus de 50 buts en deux saisons, il se lance dans le grand bain de la Premier League. En deux ans à Southampton, les prestations de l’Italien sont correctes, et il s’ouvre les portes de la Nazionale. Titulaire lors de l’Euro en France, il marque deux fois en poule, mais manque un penalty décisif en 8e contre l’Allemagne. Malgré tout, il sera recruté pour 11 millions d’euros, et rémunéré à hauteur de 15 millions par an.

Asamoah Gyan (Shanghai SIPG – 15 M/an) : L’ancien Rennais connaissait déjà les joies de l’exil doré. C’était en 2011, lorsqu’il avait été transféré au club Emirat d’Al Ain, touchant ainsi 3 millions par an. C’est seulement quatre ans plus tard que la Chine l’appelle, et Asamoah répond. Il devient à l’époque le joueur africain le mieux payé, et entre dans le top 10 des joueurs les mieux payés de la planète, avec 15 millions par an.

Jackson Martinez (Guanghzou Evergrande – 12,5 M/an) : Après 6 mois passés à l’Atlético Madrid, avec qui il marque peu, le Colombien ne résiste pas à la tentation chinoise. Les Colchoneros non plus. Alors qu’il avait été prélevé à Porto pour 35 millions, il est revendu 30, malgré des performances en deça des espérances. Depuis un an, il a déjà gagné 12,5 millions d’euros.

Alex Teixeira (Jiangsu Suning – 12 M/an) : Encore un Brésilien. A 26 ans, l’ancien du Shakthar Donetsk avait tout pour évoluer dans un top club européen. Si bien que le PSG et Chelsea s’étaient placés sur le dossier à l’époque. Finalement, ce sont 50 millions qui feront vaciller le club ukrainien, et 12 pour lui.

Source: lefigaro

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *