Accueil / Société / VIDEO/CRIME ATROCE : Un Togolais brûle à mort sa femme en pleine rue et en plein jour

VIDEO/CRIME ATROCE : Un Togolais brûle à mort sa femme en pleine rue et en plein jour

272 Vues

Un drame effroyable s’est produit dans la matinée du mercredi 7 décembre sur une rue de Kronshagen dans le nord de l’Allemagne.

Aux environs de 9 heures du matin, une flamme vive traverse une rue en face de Mare Klinikum (Hôpital Mare) en criant à l’aide. Cette flamme était en réalité une jeune Togolaise de 38 ans, mère de deux petits enfants âgés de 3 et 7 ans. Elle essayait d’échapper à son  agresseur qui l’avait aspergée d’essence et l’avait allumée comme un morceau de bois sur une passerelle située juste en face de l’hôpital Mare.

Des passants, alertés par les cris d’agonie, ont accouru aussitôt pour lui porter secours. Ils réussissent à éteindre les flammes qui la dévoraient, d’abord avec une couverture, puis avec un extincteur.

Gravement brûlée sur tout le corps, elle fut transférer à l’Hôpital Universitaire de Kiel (UKSH ), puis, en cours de journée, dans une clinique spécialisée à Lübeck. Malheureusement plusieurs heures après, elle succomba à ses brûlures laissant derrière elle ses deux jeunes enfants qui ont été pris en charge par les services sociaux et placés en famille d’accueil.

L’auteur de cet abominable crime, n’est autre que  son mari dont elle est séparée. Un Togolais de 41 ans. Selon les sources policières de Kronshagen, le couple avait tous deux le statut de « Résident Permanent ». Originaires du Togo, ils ont posé leurs valises en Allemagne il y a de cela 20 ans.

« J’ai vu un homme, une femme et des flammes. Il était clair pour moi que quelqu’un a mis le feu à la femme… J’ai couru à l’hôpital pour alerter l’Urgence et la police en leur disant qu’une femme est en train de brûler…Les passants ont commencé à éteindre les flammes avec des couvertures. Mais Il était difficile d’étouffer le feu avec les couvertures et autres objets. Un assistant de l’hôpital est donc  venu avec un extincteur pour éteindre le feu… » Raconte Angela Hauschild, une dame de 61 ans, témoin oculaire de la scène de crime.

Un des pompiers appelés sur les lieux a confirmé la gravité des blessures de la victime « On ne savait plus si c’était un homme ou une femme tant les brûlures étaient graves». Bien que le motif de cette attaque ne soit pas encore clair, la police soupçonne une dispute conjugale.

Le mari meurtrier a été mis aux arrêts en attendant la fin de l’enquête policière pour juger des accusations qui pèsent contre lui.

Abonnement gratuit!!!

Abonnez-vous pour recevoir tous les actualités avec AZscoops

1 Commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *